NOUVEAU BLOG!

30 Sep petitebannieredef

Honeymoon on a budget se modernise!

Desormais, c’est sur www.honeymmoononabudget.be que cela se passe !

Retrouvez un blog plus beau, plus claire et plus pratique!

N’hesitez pas a nous dire ce que vous en pensez!

petitebannieredef

Quand ca fait 3 jours qu’on roule dans le Northern territory et que le paysage n’a toujours pas change!

24 Sep

source: maviedeparisienneenprovince

{Tour du monde} Julien et Lydia de Nowmadz

20 Sep NM6

Aujourd’hui, on est doublement excité!

Tout d’abord, parce qu’on inaugure une nouvelle rubrique qui, on l’espère, nous amènera à découvrir plein de chouettes voyageurs (ses) et/ou marié(e)s. En effet, on a décidé d’aller poser quelques petites questions à d’autres amoureux à propos de leurs voyages.  Que ce soit sur une lune de miel, un tour du monde, un petit week-end ou 3 semaines de vacances, chaque aventure nous interesse……  du moment qu’elle soit faite à deux !

Deuxièmement parce qu’on commence cette série d’interviews avec Julien et Lydia de Nowmadz, deux amoureux qui sont partis, eux aussi, en tour du monde. Mais contrairement à nous, ils sont rentrés depuis quelques mois. Leur site internet est une véritable mine d’or et on leur a déjà piqué quelques astuces et bonnes adresses. En plus de cela, Lydia rédige des articles super intéressants, touchants et parfois même émouvants! Julien, quant à lui, fait de superbes photos et vidéos pour illustrer les propos de sa chérie. On vous conseille vivement d’aller faire un tour chez eux.

Bon, assez jeté de fleurs🙂 On vous laisse avec eux et leur voyage…

Nowmadz, qui êtes vous ? Pouvez vous nous en dire un peu plus sur vous ?

Nous sommes Lydia et Julien. Nous avons respectivement 33 et 31 ans. Nous nous sommes connus par le biais du boulot (et oui, c’est à ça que ça sert aussi!!) et nous sommes ensemble depuis 5 ans maintenant.

Quand avez-vous pris la décision de faire un tour du monde ? Elle a été dure a prendre? L’idée venait de qui ? L’autre était tout de suite d’accord ?

La décision de partir a été prise à un moment où on se sentait un peu dans le creux de la vague niveau professionnel en France. Nous n’étions plus vraiment inspirés par nos job respectifs, nous avions envie de bouger, de changer. On avait la désagréable impression de passer à côté de nos vies, nous ressentions le besoin d’y rajouter un peu de piment… Et on a été servi!

L’idée venait de moi, Lydia. Un dimanche un peu gris de décembre, vous savez de ceux qui donnent un peu le cafard parce qu’il faut retourner le lendemain au boulot et qu’on n’en a pas envie. Je tapotais des choses sur mon IPhone (qui est mon grand ami virtuel, je suis une addict) et allez savoir comment, je suis tombée sur un résultat de recherche sponsorisé sur Google: Tour du monde à partir de 1700 €. [Edit: après avoir réalisé l’expérience, c’est un montant tout à fait irréel, hein, alors ne vous emballez pas!] Quoiqu’il en soit, l’idée s’est tout de suite installée dans ma caboche, et je l’ai lancée en l’air à Julien. L’air de rien, tout d’abord, mais j’étais curieuse de voir sa réaction. Il m’a dit «Ouiiiii, bien sûr, c’est ça. Allez chiche» Mi figue-mi raisin. Mais au fond, son regard était à la fois empreint d’espoir et de curiosité. Etait ce une blague?

On a passé quelques jours comme ça, à se regarder bizarrement, sans savoir si on pouvait, ou pas, se lancer dans l’idée. Pour finalement y arriver, bien sûr!

Votre tour du monde : Combien de temps êtes-vous partis ? Ou avez-vous été ? Quel a été votre budget ?

Nous avons voyagé du 24 juin 2012 au 26 mai 2013. Nous avons passé un mois en Chine, un mois en Indonésie, puis quelques jours à Kuala Lumpur, en Malaisie. Nous construisions alors notre itinéraire un peu au jour le jour, et au gré de nos envies bien qu’ayant une sorte de fil conducteur, et surtout des étapes dans notre billet tour du monde à respecter.

En route nous avons rencontré des gens qui nous ont parlé du Sri Lanka, alors nous y sommes allés 3 semaines. Puis nous sommes partis affronter l’Inde du Nord. Je dis «affronter» car ça n’a pas toujours été une partie de plaisir, et même le choix de cette destination n’a pas fait l’unanimité. Mais je ne sais pas, il «fallait» qu’on aille voir de nos propres yeux, ce pays nous intriguait. Nous y sommes restés 3 semaines avant de nous échapper au Népal. Le Népal nous a apporté un réconfort et un apaisement tel qu’on aurait voulu ne jamais en partir.

Finalement, après un détour d’une semaine à Bangkok nous sommes partis en Australie: l’Occident et son confort nous manquait, et la perspective d’un road trip à travers le pays était bien excitant! Après 45 jours nous en sommes partis à regret. Une semaine à Bangkok, quelques jours à Singapour, puis la fin d’année à Tokyo, et voilà notre épisode Asiatique qui s’achevait définitivement…

Nous avons rejoint l’Amérique du Sud et avons commencé par nous prendre une bonne claque sur l’Ile de Pâques, un endroit surnaturel. Le Chili, quelques jours, puis l’Argentine, enfin. Ce passage, nous l’attendions car il nous permettait de retrouver les parents de Julien pour 2 semaines, et ils nous manquaient tant! Au total, nous sommes restés 1 mois en Argentine, et on en garde un souvenir très précieux, puis nous sommes retournés au Chili, traverser le désert de l’Atacama, avant de rejoindre le Pérou. Là, nous avons été un peu déçus, nous étions peut être aussi un peu fatigués, et nous avons attendu avec impatience notre départ, 3 semaines plus tard, pour les States.

Alors que nous ne devions passer qu’un mois aux US, nous avons rallongé le séjour pour y rester plus de 2 mois! De la Californie à la Floride en passant par New York, nous arrivions à la fin de notre boucle, mais quelle fin…. Un peu hagards, comme on se sent à la fin d’un tel périple, nous sommes allés entre-apercevoir le Canada, en passant une semaine à Montreal. Un retour sur Londres, puis Lyon, et voilà notre tour bouclé!

Concernant le budget, nous sommes des voyageurs de classe «moyenne», héhé. Ce qui signifie qu’on essaie de faire des économies en permanence, on recherche les bons plans et les promos, mais on ne renâcle pas sur notre confort pour autant. Nous avons dormi en Auberge de Jeunesse mais jamais en dortoir: à deux, le prix d’une chambre privée est souvent plus intéressant en plus! Si on fait une moyenne sur l’année entière, en tenant compte de tous les postes de dépenses (hébergement, billet d’avions, transferts, nourriture, activités etc…) Nous avons voyagé pour environ 60€/jour et par personne.   

Un souvenir particulier/ dont vous vous souviendrez longtemps (qu’il soit positif ou négatif) ?

Lydia : Beaucoup de souvenirs, bien sûr, et celui que je choisis aujourd’hui n’est finalement ni bon ni mauvais. Il parle de l’Inde, de mon ressenti, de ce désespoir mêlé à une curiosité intense que j’ai ressenti là bas. C’est indescriptible, gênant presque mais ce qui s’est passé là bas a révélé une partie de moi que je ne soupçonnais pas. Etre confrontée à ce milieu à mon sens surnaturel, et tenter d’y évoluer comme je pouvais, être énervée comme jamais, puis émerveillée, fanatisée, c’est une chose qui m’est arrivée seulement là bas. C’est puissant, c’est un endroit où je me suis sentie très vivante, justement de par tous ces sentiments qui m’ont animée.

Julien: J’ai adoré l’Indonésie, Bali. C’est un vrai coup de coeur pour moi. Le rythme de vie, les odeurs, les petits rituels des prières, avec ces petits bâtonnets d’encens qu’on retrouve à chaque coin de rue, tout ça me laisse un souvenir magique, tout en restant tout de même sur ma faim: si je dois choisir un pays dans lequel retourner, ce sera celui ci, c’est certain!

Un/des conseil/s pour quand on voyage à deux à long terme ?

Se parler! C’est essentiel, obligatoire. On ressent parfois des choses qui nous étonne nous même et je pense qu’il n’est pas bon de garder ces émotions pour soi. Les partager, en discuter, même si l’autre ne les partage pas évite de s’éloigner progressivement. C’est ce qui nous est arrivés en Inde. Ce que je vivais moi était différent de ce que Julien vivait. Nous étions chacun dans un monde à part, et nous avons failli nous perdre à ce moment là. Persuadés qu’on ne pouvait plus se comprendre! Se parler, et s’écouter, surtout!…

Une/des chouette/s adresses ? Une destination fétiche ?

Il y en a tellement… Un de mes plus beaux souvenirs est peut être le road trip en Australie, lorsque nous sortions des endroits balisés. Empruntant des petits chemins, on se retrouvait alors au milieu de forêts, de clairière ou au bord de l’océan, entourés de kangourous, de walibis, et d’oiseaux merveilleux. Coupés du monde, c’est également là que nous avons vu nos plus beaux ciels la nuit, d’un noir si profond que les étoiles semblaient transpercer!

Et si c’était à refaire ?

On repartirait, sans hésiter. Plus longtemps, ou du moins sans date de retour. Ca voudrait dire dépenser peut être moins, ou rester sur place plus longtemps, faire moins de trajets internes, mais c’est une chose qu’on appréciait. Choisir de rester dans une ville, et y vivre, tout simplement. C’est si bon! En tous cas, ne pas s’imposer la contrainte d’un trajet ou d’un billet d’avion déjà programmé.

Et maintenant des projets-voyage ?

Hinhinhin… le voyage pour aller au boulot, ça compte?!! On a une amie qui vit au Laos et qui nous lance des signaux en permanence «rejoignez moi, venez, venez!» et ce n’est pas l’envie qui nous manque! Mais je crois que, pour le moment en tous cas, nous allons surtout nous concentrer sur une toute autre sorte de voyage: celui centré sur notre couple, et qui va nous faire devenir parents! Rien n’est fait pour le moment, car c’est comme tout voyage, ça se prépare… :)En attendant, bien sûr, on se prend à rêver, et même si on ne repartira pas tout de suite très loin, on organisera ces prochains mois des longs week end dans les grandes villes européennes. On en a visité déjà pas mal, mais il en reste encore d’autres à découvrir!

Merci Nowmadz pour avoir répondu a nos questions! On vous souhaite plein de belles choses pour votre nouveau “voyage” et si vous venez un jour a Bruxelles, n’hésitez pas à passer par chez nous (enfin, attendez quand même janvier :) )

Et on revient très vite avec une nouvelle interview et une destination que l’on affectionne tout particulièrement !

Les 5 petits bonheurs neo-zelandais

18 Sep

Deux semaines qu’on est au pays des kiwis et on a deja decouvert pas mal de chouettes choses! En attendant les articles, voici nos petits bonheurs:

  1. Aller chercher notre van qui est 2x, si pas 3x plus grand que celui qu’on avait en Australie ! Enfin de la place pour tout ranger, pour cuisiner et même pour se mettre debout dedans !
  2. Partir en croisière dans le Doubtful sound, un superbe fiord difficile d’acces dans le Fiordland et avoir un buffet, le soir, de malaaaaaade. On a beaucouuuuuup trop mangé! On a même eu droit à du fromage ! Et accessoirement, la croisière était top.
  3. Allez skier en Nouvelle-Zélande : superbe vue et temps magnifique, on pouvait pas rêver mieux, enfin si peut être de la bonne neige ! Mais bon, on peut pas tout avoir.
  4. Aller voir les All Blacks contre les Springboks d’Afrique du sud. Ambiance de fou, découverte des règles du rugby pour Virg et surtout ……….. voir le Haka en live ! Ça n’a pas de prix.
  5. Aller s’acheter du saumon (frais et fumé) dans un elevage de poissons et se régaler les papilles comme jamais, et ce pendant quatre soirs de suite.

Et parce qu’on est sympa, on vous montre le Haka ! Bon c’est pas notre video parce qu’on arrive pas a la telecharger mais c’est quand meme ce qu’on a vu!🙂

 

Nos conseils pour réussir votre roadtrip en Australie.

16 Sep IMG_0347 (Copier)

Partir sur les routes australiennes, c’est génial mais mieux vaut savoir deux/trois petits trucs avant de partir.

Voici donc quelques conseils que nous avons listés après avoir passé 45 jours en camping au pays des Aussies.

1. LA LOCATION DU VEHICULE

Comment faire son choix parmi toutes les compagnies existantes et tous les modèles proposés ?

De la voiture type espace aménagée au gros camping-car tout équipé, vous aurez l’embarras du choix ! Cela dépendra surtout de votre budget ! Personnellement, nous avons trouvé le prix des locations assez élevé (comparé à la Nouvelle Zélande).

Un conseil, ne faites pas comme nous, ne prenez pas la solution la moins chère, c’est-à-dire une grosse voiture avec un coolbox. On s’est très vite senti fort à l’étroit. On ne peut pas se mettre debout a l’intérieur, il faut sans cesse defaire/refaire/redefaire/rerefaire son lit ( voyez a ce sujet notre article sur le roadtrip en couple), ce qui à la longue est un peu pénible. En outre, pas moyen de cuisiner a l’intérieur, il faut le faire à partir de son coffre, ce qui, en hiver, peut parfois être un peu rude. C’est très simple dans le sud ou on a eu du mauvais temps, on s’est payé tous les soirs un camping pour avoir une belle camp kitchen fermée et ainsi ne pas se les peler.

De même, l’option coolbox était une véritable erreur. De un, c’est tout petit, donc pas moyen d’y stocker beaucoup de choses. De deux, il fallait le remplir de glaçons pour tenir les aliments au frais et les changer régulièrement (tous les 2 jours voir tous les jours dans le nord, alors qu’on était en hiver !). Très souvent, notre bouffe finissait noyée !

Bref, si on devait recommencer, on prendrait un modèle plus grand sans hésiter. Le modèle que nous avons en Nouvelle-Zélande (le condo) est un bon compromis.

Pour la compagnie, nous avions pris Juicy, qui avait de bonnes critiques. Cependant, nous n’avons pas été spécialement satisfaits de leur véhicule : assez vieux, un peu sale, coolbox cassé. Par contre rien à redire niveau service. Fort disponible et de bons conseils lorsqu’on les appelle.

Pour l’assurance, nous avions pris la complète. Et oui, on a déjà eu de malheureuses expériences avec les locations de voiture. On ne voulait pas prendre le risque ici, surtout avec tous les kilomètres engloutis. En plus, cela nous a permis de ne pas devoir laisser une grosse caution avec notre carte visa.

Encore un dernier petit conseil : lorsque vous réservez le van, n’hésitez pas à demander une réduction, surtout si vous vous y prenez à l’avance ou si vous continuez votre roadtrip en Nouvelle-Zélande. Nous avons obtenu 300 euros de réduction sur nos deux locations !

IMG_0414 (Copier)

2. L’HEBERGEMENT

Vous pensiez vous en sortir uniquement avec votre van, niveau hébergement ?

Que nenni ! Le camping en Australie est bien règlementé, pas question de se poser n’ importe où. Enfin, vous pouvez toujours mais vous risquez une amende pouvant aller jusque 500 dollars. Certains prennent le risque et n’ont aucun problème. Nous, on n’a pas osé.

Alors, on le pose ou son van ?

Vous avez le choix :

1. L’option « j’ai de l’argent » : dans un camping ou plutôt un caravan park : en général, super bien aménagé, vous aurez ici toilettes, douches, barbecues, coin cuisine et bien souvent une piscine. Le prix varie entre 15 et 40 dollars, pour un site sans électricité. Autant dire un bon budget.

Campings que l’on vous recommande :

– Bimbi Park, Cape Otway : camping bien aménagé, avec plein de koalas dans les arbres ! Attention les douches sont payantes.

– Cape Hillsborough Nature resort : en plein dans le parc national du même nom, situé juste à coté de la plage ou vous pourrez apercevoir des kangourous sauvages !

2. L’option cheap : Les parcs nationaux : bien souvent, il y a des endroits désignés ou l’on peut rester la nuit pour une modique somme. Les structures sont basiques : des toilettes, des barbecues (parfois) et rarement des douches. Le paiement se fait via un système de self registration. Vous mettez le montant dans une enveloppe prevue a cet effet, l’enveloppe dans une boite et vous mettez le reçu sur votre pare-brise.

Site qu’on vous recommande : Devils Marble, sur la route vers Uluru quand on vient du nord: des toilettes vraiment limite pour seule infrastructure mais la vue est magique.

3. L’option "fauché" : soit les emplacements ou il est permis de camper et qui sont gratos ! Dites-vous bien que la plupart du temps ce seront des endroits pourris et glauques comme des aires d’autoroute mais ça permet de s’y retrouver un peu dans le budget.

Quelques endroits gratos et sympas qu’on a testés :

– Sint Lawrence recreational reserve, au sud de Cairns: y a même des douches avec eau chaude (1$ pour 3 minutes).

– Balgal beach, au nord de Townsville : pas de douches mais l’endroit est fort agréable, a cote de la plage.

IMG_0391 (Copier)

3. LE BUDGET

Voyager en Australie, ça coute cher.

Nous avons dépensé en moyenne 171 AU$/ jour (sans la location du van). Et on ne peut pas dire qu’on a vraiment fait d’excès (mis à part un petit craquage à Melbourne).

Le post le plus important est l’essence : 10.000 kilomètres avec une voiture qui consomme en moyenne 10 litres/100 km, ca fait mal au portefeuille.

On s’est clairement fait plaisir sur la bouffe : beaucoup de fruits, de beaux morceaux de viandes, du yaourt, parfois du poisson…. Bref des choses qui coutent cher au supermarché mais on a fait attention niveau alcool. Pas de bières durant le séjour, seulement du vin et bien souvent en cubi !

Les excursions et autres activités coutent également très cher. Notre croisière dans les Whitsundays (3 jours/2 nuits) nous a couté 500$/personne et encore, on a eu une très belle promo et nos deux jours a Frazer island : 250$/personne et la aussi on a eu une réduc !

Après si vous ne faites aucune excursion, que vous mangez des pâtes au ketchup pendant tout le trip et que vous ne comptez pas trop boire, il y a moyen de réduire le budget mais franchement, on ne vous le conseille pas !

IMG_0428 (Copier)

4. PLANIFICATION DU ROADTRIP

L’Australie a une superficie de 7.700.000 km². A moins que vous ne partiez pour plusieurs mois, vous ne pourrez pas tout voir lors de votre voyage. Nous avons fait la côte est, le centre rouge et le sud-est mais il parait que l’ouest est tout aussi beau. A vous de choisir !

En un mois et demi, nous avons parcouru 10.000 km ! C’est beaucoup. Il n’y a pas tellement d’endroits où nous sommes restes plusieurs jours et il y a certains moments où on en avait vraiment marre d’être dans la bagnole.

On vous conseille donc de ne pas prévoir des distances trop longues entre chaque étape et de temps en temps vous poser 2 ou 3 nuits pour vous reposer.

Nous n’avions pas de guide, comme le Lonely ou le Routard avec nous mais on a trouvé pas mal de centres d’informations sur notre route qui sont des mines d’or pour les renseignements.

IMG_0560 (Copier)

5. LES PETITS TRUCS QUI AMELIORERONT VOTRE QUOTIDIEN

Voici une sélection de petites choses qui nous ont bien aidés à certains moment et qui pourraient, a vous aussi, vous être bien utiles.

1. Le Camp Australia Wide (gros bouquin) et/ou WkiCamps (application Iphone) : ou sont répertoriés tous les campements gratuits et pas chers d’Australie. Le livre a son prix (60$) tandis que l’appli est gratos et fournit tous les campements (même les plus chers). Super utiles, ils vous permettront de trouver un endroit ou loger ou que vous soyez en Australie.

2. Transformateur : idée piquée à nos amis Nowmadz, ce petit engin nous a permis de charger ordi, appareil photos et iphones, via la batterie de la voiture. Comme ca pas besoin de payer un power site !

3. Une playlist avec beaucoup de chansons : vous passerez beaucoup de temps sur les routes et qu’est-ce qu’un roadtrip sans musique ? Prévoyez enormement de playlists car au bout d’un moment vous en aurez marre d’écouter toujours la même chose. Dès que nous avions une connexion, on se téléchargeait quelques tubes, et on n’en avait jamais assez ! Quelques films ne seront pas non plus de trop pour animer vos soirées.

4. Une bouillote (pour ceux qui partent en hiver, dans le sud du pays) : Nous avons eu du temps vraiment pourri et froid le long de la Great Ocean Road ainsi qu’aux alentours de Sydney. On a fini par acheter une bouillote et ce fut surement un de nos meilleurs investissements !

Et pour terminer, on vous conseille vivement le site http://mapremierefoisenaustralie.com/, un blog ou 4 amis français vous donnent plein de conseils, d’idées et de bons plans à travers leurs articles et vidéos délirantes. Ce sont eux qui nous ont convaincus d’aller a Frazer island!

IMG_0444 (Copier)

Vous voilà parés pour affronter les routes australiennes ! On vous souhaite un très bon voyage et si l’envie de nous raconter votre expérience vous tente, n’hésitez pas !

Quand on realise qu’il est 18h30, qu’il fait deja noir et qu’on est dans un camping ou y a rien a foutre!*

15 Sep

source: maviedeparisienneenprovince

* les joies du camping/roadtrip en Australie

 

%d bloggers like this: