Nos 3 plus beaux couchers de soleil en Asie

12 Sep

Après vous avoir révélé nos trois levers de soleil preferes durant notre périple en Asie, il est temps de vous dévoiler les trois plus beaux couchers !

Et roulement de tambour, voici les vainqueurs !

1. Senggigi, Lombok, Indonésie :  sans hésiter, c’est celui-ci qu’on a tous les deux préféré!  Avec la vue sur le Gunung Agung de Bali, juste en face et une bonne bière fraiche a la main !

2. Bagan, Myanmar : notre guide nous avait emmenés sur un petit temple ou il n’y avait personne. On était juste tous les deux à admirer la vue sur les temples.

3. Gili Air, Indonésie : ce n’était peut-être pas le coucher de soleil le plus extraordinaire auquel on a assisté mais l’ambiance avec les petits bars en bord de plage et les gros coussins cales dans le sable rendent l’instant plus qu’agréable. On y est retourne tous les soirs !

Romantisme : * * * * * Ici, c’est le must ! Le romantisme est à son max ! On irait même jusqu’à rajouter une sixième étoile, si vous êtes entrain de siroter un petit cocktail tout en admirant la vue !

Un roadtrip en Australie en amoureux, une bonne idée ou pas ?

9 Sep

Ca y est, on vous a convaincu avec notre dernier article de partir en Australie avec la femme/ homme de votre vie. Cet été, hiver, automne ou pourquoi pas printemps, c’est décidé vous partez en Australie avec votre moitié. Oui, mais vous venez de remarquer (ou vous le saviez déjà, en fait) que ça allait vous couter cher et que la solution la plus économique serait la location d’un van.

Et vous vous demandez si votre couple survivra à plusieurs semaines dans un espace de vie de moins de 10m² ? Si partir camper a l’autre bout du monde avec chouchou est vraiment une bonne idée ?

La réponse est oui mais il faut toutefois qu’avant de partir vous sachiez deux/trois petites choses, histoire d’être bien préparé.

Alors le Camping en Australie c’est :

Un espace restreint dans lequel vous vivrez pendant le temps de votre voyage : une voiture, un van ou un camping-car pour les plus chanceux, qui vous servira de cuisine, salon, salle à manger, salle de bain et chambre à coucher. Vous devrez pour pouvoir manger, défaire le lit et pour pouvoir dormir, ranger la table et le canapé. Mais comme vous aurez souvent la flemme, vous préparerez souvent à manger depuis votre lit.

Vous devrez faire vos courses tous les deux jours, voire tous les jours car selon l’option choisie vous n’aurez qu’un tout petit frigo, voire qu’un coolbox à remplir de glaçons fréquemment (qui, eux, inonderont toute votre bouffe si vous ne les changez pas assez vite). Vous apprendrez à cuisiner en utilisant le moins de choses possible pour éviter de devoir faire la vaisselle et il arrivera un moment ou l’un de vous deux mangera directement dans la casserole pour ne pas salir trop d’assiettes.

Vous mettrez les mêmes vêtements plusieurs fois d’affilée car pour en attraper d’autres, vous devrez ramper en dessous du lit. Et puis, de toute façon, faudrait pas devoir faire la lessive trop souvent.

Vous vendrez un rein pour vous payer des excursions mais vous le ferez avec le sourire car il n’y aura pas de vaisselle, pas de lit et pas de cuisine à faire pendant tout le temps de la sortie.

Vous roulerez parfois longtemps, treeeeeees longtemps et les paysages seront parfois monotones, surtout si vous avez décidé d’aller jusqu’à Uluru, le centre du pays. Vous verrez souvent, même très souvent, des kangourous, wallabies, et autres animauxs écrasées au bord de la route, avec quelques charognards entrain de les manger, et même après 4 semaines, vous aurez toujours de la peine pour ces petites bêtes et maudirez ces train-trucks qui roulent trop vite durant la nuit.

Vous éviterez de trop boire le soir afin de ne pas devoir sortir du van dans le froid et le noir et si vraiment vous devrez aller aux toilettes, vous irez en voiture car elles se trouvent de l’autre cote du camping. Pour économiser un peu d’argent, vous payerez uniquement des campings quand il sera vraiment temps de prendre une douche et vous en profiterez pour faire la vaisselle à l’eau chaude. Le reste du temps, vous chercherez des endroits gratos et sympas ou poser votre van mais souvent vous passerez la nuit sur une aire d’autoroute.

La vie de campeur chez les Aussies, c’est un joyeux mélange de ca :

Et pourtant, vos vacances passeront à une vitesse folle.

C’est clair, il y a un gros manque de confort mais c’est juste pour quelques semaines et, en plus, vous serez à deux pour pouvoir en rigoler.

Et puis l’Australie, c’est une cote-est super bien préservée (avec peut être une exception avec la Gold Coast) et des plages à n’en plus finir, des parcs nationaux pleins de perroquets et oiseaux en tout genre ou se promener pendant des heures, des kangourous, koalas, wallabies en pleine nature, un énorme rocher de +- 10 kilomètres de circonférence perdu au milieu du désert qui change de couleur au fur et à mesure de la journée. C’est une grande barrière de corail remplie de petits et gros poissons ou l’on peut plonger, même en hiver. C’est des habitants souriants et chaleureux comme vous n’en avez jamais rencontrés, toujours prêts a vous aider et à vous donner leurs meilleurs bons plans. L’Australie, c’est aussi des villes agréables et accueillantes, ou vous vous verrez bien habiter quelques mois voire plus, c’est Sydney et son opéra, la Great Ocean Road et ses 12 Apostles, c’est des vignobles un peu partout, des iles de sable blanc, et des ciels étoilés comme vous n’en avez jamais vus.

Et puis le camping en roatrip, c’est des fous rires a n’en plus finir, des rencontres sympathiques et parfois passionnantes, des souvenirs gravés a vie dans vos mémoires, des centaines de photos ou l’on ne sait pas faire le tri tellement elles sont toutes belles, et qu’une envie c’est revenir découvrir ce qu’on n’a pas eu le temps de visiter!

et ca:

Alors le camping en Australie en amoureux, c’est une bonne idée ? La réponse est OUIIIIIIIIIIII, laissez votre confort de cote un petit temps et foncez découvrir les routes australiennes………Vous ne le regretterez pas!

Et vous, êtes-vous déjà partis en roadtrip/camping en Australie? C’était comment? N’hésitez pas à nous raconter votre expérience.

Vietnam: notre itineraire et nos conseils

6 Sep

Notre itinéraire du Vietnam est chez La Mariee en Colere!

30 jours de voyage, pas mal de mobylette, des rizières, une baie d’Along maritime et terrestre, des vêtements sur mesure, des endroits charges d’histoire,…. et d’autres choses encore à découvrir!

Avec, comme chaque fois, nos conseils et bons plans!

 

« Le Vietnam, on avait hésité à y aller pendant notre tour du monde. Virginie y avait déjà été et les impressions sur ce pays sont, en général, partagées car les Vietnamiens ne sont pas aussi chaleureux que les asiatiques des pays voisins. Finalement, comme un ami y habitait et que Virginie avait aimé les deux semaines qu’elle y avait passée, on s’est décidé à y aller. Nous y sommes restes un mois…… »

La suite chez La Mariée en Colère!

 

5 raisons pour aller en voyage de noces en Australie

4 Sep

Si vous avez toujours rêvé de partir à l’autre bout du monde, qu’un roadtrip avec votre chéri (e) vous emballe et que les longues distances ne vous font pas peur, ne cherchez plus et partez… en Australie, le pays des kangourous et de bien d’autres choses encore.

En attendant qu’on vous dévoile notre voyage dans ce magnifique pays, voici 5 raisons d’y aller en en amoureux.

1. Sa nature ou les parcs nationaux et la flore que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.

L’Australie, c’est plus de 550 parcs nationaux et 15 sites classés au patrimoine de l’UNESCO, autant vous dire que vous allez en prendre plein les yeux.

Rien que le temps de notre voyage, on a pu admirer Uluru et son fameux Ayers Rock dans le centre, la grande barrière de corail au nord-est et les 12 Apostles sur la Great Ocean Road dans le sud. Et là, on ne cite que les endroits les plus connus.

Les forêts tropicales du pays ne sont pas en reste non plus avec des plantes qui existaient déjà au temps des dinosaures et des arbres carrément bizarres.

C’est sûr en Australie, vous découvrirez une nature que vous n’avez encore jamais vue.

_MG_6804 (Copier)

2. Sa positive attitude  ou les Aussies qui te donneront la patate quoiqu’il arrive.

Les australiens sont d’une nature super positive et quand on dit super positive, c’est carrément du délire pour nous, pauvres petits européens moroses. Pour une bonne description du concept, allez lire l’article de Nowmadz sur le sujet !

Au début, cela peut être certes un peu surprenant mais une fois qu’on a adopté ce mode de vie, on ne peut plus sans passer. Quel bonheur d’être entouré de gens heureux.

IMG_0065

3. Ses plages ou les magnifiques et intactes étendues de sable.

Ce n’est peut-être pas la première chose à laquelle on pense quand on évoque l’Australie et pourtant ce pays possède de superbes plages, dont une classée parmi les 10 plus belles plages au monde : la Whitehaven Beach, dans les Whitsundays.

Même sous un ciel nuageux, elle est parfaite :

IMG_0243 (Copier)

En plus, l’avantage des plages australiennes c’est qu’elles sont clean et super préservées. Car en plus d’être méga positifs, les australiens sont respectueux de l’environnement. Ils ont bien conscience des ressources naturelles de leur pays et en prennent bien soin. Et ça fait plaisir !

4. Ses animaux ou les petites bêtes que vous aurez envie de ramener chez vous…. ou pas.

En Australie, vous aurez l’occasion d’apercevoir, en pleine nature et/ou dans un des nombreux zoos du pays, d’étranges animaux comme les wombats et les cassoars mais aussi de toutes mignonnes et adorables petites bêtes que vous rêverez de caresser : les kangourous, wallabies et surtout….les koalas !

Ne parlons même pas des perroquets et autres oiseaux qui peuplent l’Australie. Il y en a partout et de toutes les couleurs. Y a qu’à ouvrir les yeux.

_MG_7098 (Copier)

Petit conseil : si vous voulez vérifier qu’un koala, c’est bien aussi doux que ça en l’air, allez faire un tour au Featherdale wildlife parc, tout près de Sydney.

5. Son climat ou l’assurance d’avoir du beau temps quel que soit la période de l’année.

L’Australie est tellement grande que vous pouvez être certain d’avoir du beau temps, et ce à n’importe quelle saison. Si vous y venez en hiver (soit notre été chez nous), privilégiez le centre et la partie au nord du tropique du Capricorne. En été (décembre, janvier, février), vous aurez également de la chaleur dans le sud. Profitez-en pour faire un tour à Melbourne et la Great Ocean Road.

IMG_1069

C’est pour qui ? Pour ceux qui ont un budget un peu conséquent et qui n’ont pas besoin de séjourner dans des hôtels de rêve. Et oui, outre le billet d’avion assez important, le cout de la vie est aussi élevé qu’en Belgique. Les beaux logements coutent donc très cher et a moins d’avoir une carte visa no limit, vous risquez de vous retrouver plus souvent au motel du coin plutôt qu’au Hilton. Mais ne vous inquiétez pas ça laisse de supers souvenirs !

Alors convaincu(e) ?

Revenez régulièrement car d’autres articles sur l’Australie sont en préparation, et notamment nos conseils pour réussir son roadtrip a deux.

Qu’est-ce qu’on met dans son sac à dos quand on part avec son amoureux ?

29 Août

 Aujourd’hui, on (enfin plutôt Virg) s’adresse aux voyageuses et vous révèle ce qu’elle a mis dans son sac à dos pour un voyage type baroudeur en mode « couple ».

Parce que quand on part deux semaine en mode touriste, c’est trop facile : on prend sa big valise et on la remplit de 20 kg de fringues, chaussures, et de tous ses produits de beauté préférés et on est sure de rester au top durant ses 15 jours de vacances. Mais quand on part avec un sac qu’on va devoir porter sur son dos pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, il est crucial de bien choisir ce que l’on va emporter.

Avant de partir, j’y ai pas mal réfléchi. Pas question pour moi d’avoir le look de la parfaite touriste (pantalon en toile hyper résistant ample, chemise large et chaussures de rando) pendant un an. Après je ne critique pas ce look, c’est sûr que c’est assez pratique quand on voyage mais ma coquetterie l’a largement emporté et j’avais envie de pouvoir me sentir, à défaut d’être sexy, au moins bien fringuée.

Avant de choisir ses fringues, il a fallu choisir le sac ! Pas évident, non plus, vu que c’est lui qui allait me servir de garde-robe pendant 12 mois. Mon choix s’est porte sur le Deuter 50 +10 litres aircontact. 8 mois que je l’ai et je ne le regrette toujours pas (même si ma grande armoire, qui m’attend sagement à Bruxelles, me manque parfois énormément  J ). Le litrage est parfait : il me permet de mettre pas mal de fringues, sans en avoir trop (un sac plus grand m’aurait juste incité à mettre plus de trucs dedans), il a une poche avant pour pouvoir accéder a ses affaires tout en dessous, il n’est vraiment pas lourd : 2 kg et il a une petite fleur (que j’ai perdue après 7 mois) ce qui ne gâche rien au look ! Bon c’est vrai, il faut aimer la couleur verte ! Mais moi j’adore !       sacados2

Une fois que vous avez votre sac, y a plus qu’à le remplir !

Alors voici quelques petits conseils pour rester un brin feminine même après 6 mois de voyage. Ne vous leurrez pas, il y a des situations ou vous n’aurez plus grand-chose de girly ou alors vous êtes super-woman.

1. Les pantalons et les shorts : deux (+1)  suffisent (sauf si vos destinations sont dans le grand froid) : selon moi, il n’est pas vraiment nécessaire d’investir dans le pantalon baroudeur tout terrain. Déjà ça coute cher et puis c’est moche. C’est peut être pratique c’est sûr mais c’est moche. Pour ma part, j’ai pris un pantalon que je mets tout le temps à Bruxelles : un slim (bleu super léger de chez H&M, je l’adore) et un pantalon en coton un peu plus large qui me sert principalement pour les rando (kaki, de chez Springfield que j’avais déjà depuis un petit moment).

Ils me suffisent amplement. Faut dire qu’en Asie, ils sont plus restes dans le fond du sac que sur mes jambes. Mon slim me permet de ne pas me sentir une touriste dans les grandes villes et mon autre était tout à fait bien pour les treks, même à 5400m d’altitude, il m’a tenu chaud.

A cela, j’ai ajouté un petit pantalon hyper léger a fleur (mais si vous préférez un autre motif c’est pareil ! C’est juste une question de gout), hyper pratique et utile dans les pays chauds, quand y a plein de moustiques le soir et qu’on ne veut pas ressembler à une randonneuse. Et il prend vraiment pas de place. Bon, il s’est déchiré après quelques mois mais ça m’a permis d’en racheter un autre !

Pour les shorts, idem, j’en pris un en jeans que je porte, en général à Bruxelles et un, un peu plus dans le style baroudeur (un peu plus long et plus léger) mais finalement ce dernier, je le porte quasi jamais.

2. Les robes et  les jupes : Alors ça, c’est bien les fringues ou il ne faut pas faire l’impasse (sauf si c’est déjà pas votre truc en Europe). Rien de tel qu’une petite robe pour vous sentir féminine après plusieurs jours de rando ou tout simplement quand on fait une petite sortie. Pas besoin de l’armada : une ou deux suffisent amplement : moi j’ai opté pour une robe courte et une longue, qui ont été complétées et remplacées par d’autres par la suite. Bon j’avoue pour le moment, j’ai trois robes et 2 jupes dans mon sac mais ca ne prend vraiment pas de place!

3. Les T-shirts et les pulls : Difficile de donner un nombre de dessus à emporter, c’est un peu comme vous le sentez. A priori vous mettrez plus de débardeurs que de T-shirt. Pensez à les choisir en fonction de vos dessous, histoire de ressembler a quelque chose. Pour les pulls j’ai opté pour 2 gilets (mais un aurait été suffisant), 2 pulls un peu légers et un gros pull/polar acheté au Népal (une vraie merveille quand il fait froid !).

4. Les chaussures : Question la plus délicate pour moi ! Ce qui était sur c’est que j’avais besoin d’une paire de shoes de randonnée et de mes birckenstocks (pour les longues marches en journée quand il fait chaud, au moins je ne m’abime pas trop le dos). Bref, un choix pas très glamour ! J’ai donc décidé d’y rajouter une paire de petites sandales qui vont parfaitement avec mes robes et une paire de tennis pour avoir des chaussures fermées lorsqu’il fait un peu froid. Je dois bien avouer que mes ptites bottes en cuir m’ont manquée à Sydney et dans le sud de l’Australie ou il fait bien caillant. Mais bon, ça aurait été un petit peu complique de les embarquer avec moi.

5. Les vêtements techniques : ben oui parce que je n’ai pu y couper ! En partant 12 mois dans des pays avec  des climats fort différents, il fallait bien que je m’équipe. Pour tenter de conserver mon look d’enfer, j’ai opté pour un legging (pour en dessous de mon pantalon quand il fait glacial) et un T-shirt à manches longues (assez passe partout) thermiques noirs de la marque Icebreaker. Ils sont nickel et je ne peux que recommander cette marque. Ils tiennent vraiment super chaud (tester et approuver pendant notre trek au Népal) ET ils ne puent pas même après 10 jours de treks (tester et approuver aussi au Népal !). Et ce dernier aspect n’est pas vraiment négligeable quand on ne prend pas de douche pendant 3 jours d’affile !

Sinon, j’ai aussi investi dans un coupe-vent Lafuma . Lui il n’aide pas vraiment ma silhouette mais bon je ne le mets pas souvent, juste quand il drache !

Voilà qu’on commence à avoir fait le tour de ma valise. Il y a bien sûr aussi des culottes et des chaussettes, hein. Vous vous en doutez bien mais j’ai pas vraiment de conseils à donner à ce sujet ! Prenez en autant que vous voulez, en fonction de vos envies lessives.  Et peut-être pas que des modèles Petit Bateau. Oui oui je sais que c’est plus confortable mais vous voyagez quand même avec votre Chéri !

Avec tout ça, il est clair que je ne suis pas une fashion victime pendant mon périple mais cela me suffit pour me sentir bien habillée et ne pas avoir le sentiment d’etre une touriste à tout bout de champs.

Encore quelques recommandations :

– Ne partez pas avec trop de fringues. Vous en achèterez quelques-unes pendant votre trip. Et oui vous allez très certainement craquer pour une séance shopping (ou plus).

– Il ne faut pas partir avec des fringues auxquelles on tient. On n’est jamais certaine de ne pas les perdre, de se les faire voler ou de se les faire abimer pendant les lessives.

– Niveau couleur, vaut mieux rester dans les neutres en général. C’est moins funky mais au moins c’est plus pratique pour assortir ses vetements. Je me suis tout de même permis une petite folie avec un T-shirt fushia ! Wouhou !

Et n’oubliez, bien sûr,  pas votre maillot !

Si cela vous dit, la prochaine fois, on fera le tour de ma trousse de toilette ! J

La Thakek loop, Laos

27 Août

Depuis le temps qu’on vous en parle ! On vous l’avait recensée comme étant un des best of de Fred en Asie et comme le plus chouette tour en moto qu’on ait fait en Asie. Il est maintenant l’heure de vous la présenter.

Point de départ : Comme son nom l’indique, cette boucle à moto démarre de la ville de Thakek, située au sud-est de Vientiane. Elle n’a vraiment rien de charmant (en y arrivant, on s’est demande ce qu’on était venu faire la) mais ne vous en faites pas, la suite, sera parfaite !

Durée : 4 jours/ 3 nuits. Si vraiment vous êtes pressés par le temps, vous pouvez éventuellement la faire en 3 jours/ 2 nuits en skippant l’arrêt a Laksao mais vraiment on vous ne le conseille pas, à moins qu’une route n’ait ete construite entre Thalang et Laksao.

Jour 1 : +- 100 km, visites de différentes grottes et petits villages. Arrêt dodo a Thalang.

Jour 2 : +- 60 km ( dont 40 de pistes) : accrochez-vous, ça va déraper ! Mais rien de bien difficile, si vous ne roulez pas comme des imbéciles. Arrêt a Laksao, une ville vraiment peu accueillante. Pas grave, c’est juste pour la nuit.

Jour 3: +- 100km Arrêt a Konglor ou vous visiterez la grotte de Kong- Lo et sa riviere souterraine de 7 km de long. Le village est vraiment tranquille et photogénique et la route qui y mene l’est tout autant, si pas plus!

Jour 4 : (le moins marrant) +- 180 km. Retour sur Thakek via une grande route.

Romantisme : ***

Ça peut aussi très bien se faire entre potes et le confort est vraiment rudimentaire. Attendez-vous à bouffer de la poussière et à être bien secoues mais ne vous inquiétez pas, ça laisse de bons souvenirs. C’est un super chouette trip à faire en couple. Vous verrez peu de touristes, vous traverserez de superbes paysages et être serres l’un contre l’autre pendant des heures, ce n’est pas ce que vous recherchez lors d’un voyage en amoureux ? 🙂

N’oubliez pas d’aller consulter nos conseils sur la location de moto en Asie.

Et pour lire notre roadbook de ces 4 jours, c’est par ici

%d bloggers like this: