Tag Archives: moto nord vietnam

Vietnam: notre itineraire et nos conseils

6 Sep

Notre itinéraire du Vietnam est chez La Mariee en Colere!

30 jours de voyage, pas mal de mobylette, des rizières, une baie d’Along maritime et terrestre, des vêtements sur mesure, des endroits charges d’histoire,…. et d’autres choses encore à découvrir!

Avec, comme chaque fois, nos conseils et bons plans!

 

« Le Vietnam, on avait hésité à y aller pendant notre tour du monde. Virginie y avait déjà été et les impressions sur ce pays sont, en général, partagées car les Vietnamiens ne sont pas aussi chaleureux que les asiatiques des pays voisins. Finalement, comme un ami y habitait et que Virginie avait aimé les deux semaines qu’elle y avait passée, on s’est décidé à y aller. Nous y sommes restes un mois…… »

La suite chez La Mariée en Colère!

 

Advertisements

Rizieres, mobylette et eco-lodges dans le nord du Vietnam

11 Juin

Et si vous profitiez de votre voyage de noces pour partir à mobylette dans les régions reculées du nord du Vietnam?

C’est ce qu’on a fait pendant 6 jours et on ne l’a pas regretté!

Rien de mieux qu’une petite moto pour partir à l’aventure dans les pays d’Asie du sud-est ( On vous prépare d’ailleurs un petit article à ce propos) et le Vietnam est la destination parfaite pour enfourcher un deux roues et découvrir des zones encore peu touristiques.

C’est fin mai que nous sommes partis pendant 6 jours sur une petite mopette avec 1 short, un pantalon et deux T-shirts chacun. Et oui, il n’y a pas vraiment de place dans le coffre et on n’avait pas envie de s’encombrer d’un gros sac.

Au programme Babe, un splendide lac dans le nord-est, fort peu visité par les occidentaux,  Ha Giang et sa région, à deux pas de la frontière chinoise et  Sapa, point de départ pour des treks dans les villages de minorités ethniques.

Louer une mobylette permet d’être entièrement autonome et traverser des paysages incroyables rien que tous les deux, nous, on adore ça !

Il faut bien préparer son trajet car les routes du nord-est ne sont pas encore toutes construites, contrairement à ce que nous dit notre ami Google Map. On s’est d’ailleurs retrouvé dans une galère pas possible pendant 30 km (parcourus en 3 heures !).  C’était dur mais finalement on y est arrivé et ça laisse de bons souvenirs !

Pour ceux qui ne sont pas des aventuriers de l’extrême, renseignez-vous sur l’état des routes avant votre départ.

Et pour rentrer sur Hanoi, rien de plus simple, on prend le train de nuit de Lao Cai (gare la plus proche de Sapa), et on y met aussi sa mopette ! Pour clôturer en beauté votre aventure, offrez-vous, si vous en avez les moyens, une cabine privée.

Le must : la région de Ha Giang , encore peu connue, c’est pour nous, la plus belle du Vietnam et on n’y croise aucun touriste puisqu’elle est, pour le moment, fort mal desservie par les transports en commun.

Ce tour, c’est pour qui ? : Pour les amoureux qui ont envie de sortir des sentiers battus, sans passer par une agence.  Mais ce n’est pas pour ceux qui ont besoin d’un confort maximum ; on est réduit au niveau bagage, les hébergements se font parfois dans des homestay rudimentaires et passer plusieurs heures sur une mopette, ça peut devenir inconfortable !

Nos bonnes adresses :

–          Green Vietnam : un Eco-Lodge dans la province de Thuyen Quang (entre Hanoi et Ha Giang). Le plus : la grande piscine ou se rafraîchir après une longue journée de moto.  Chambre apd 30 dollars www.greenvietnam.com

–          Pan Hou village : un eco lodge niche dans la montagne de High Song Chay. Sur la route de Lao Cai lorsque l’on vient de Ha Giang. La route pour y arriver est magnifique et le lodge est superbe. Chambre : 50 dollars

http://www.panhou-village.com/

–          A dix kilomètres de Ha Giang, lorsque l’on vient de Cao Bang, un petit bar en plein air au sommet d’une montée. La vue est splendide et qu’est ce que ça fait du bien, une bonne bière fraiche après une longue journée sur la route.

–          A Sapa,  bruncher ou luncher a “The Hill Station cafe” : de délicieux assortiments de fromages, des burgers et des succulents crostini, le tout accompagné d’une bonne bouteille. Le rêve, après avoir mangé local pendant 6 jours.

Pour le récit complet de notre trip, c’est par ici et ici

%d bloggers like this: